Des policiers empêchent le fou de mettre fin à ses jours dans son jardin du Var

5 (99%) 71 votes

 

Grande peur vendredi soir dans ce quartier résidentiel de Sanary, près du port de la Gorguette surplombant la baie de Bandol. Armé d'un fusil, un homme de 66 ans a creusé dans son jardin, menaçant de mettre fin à ses jours au milieu d'une rupture amoureuse.

Une branche de la brigade anti-criminelle (Bac) de Toulon, en lien avec la salle du centre de commandement et d’information (CIC) du commissariat de police, s’est alors réunie sur scène pour tenter d’expliquer au fou, assis sur une pile de bois, le canon de son arme dirigé vers la poitrine.

Selon nos informations, le sexagénaire est resté sourd aux ordres de la police, qui ont pris position autour de la propriété.

Il a tenu le pistolet en direction de la police

L’homme s’est finalement levé et s’est dirigé vers la police devant la porte de son domicile, refusant de laisser tomber l’arme qu’il tenait dans leur direction – sans les menacer directement.

Compte tenu de l'état de fièvre dans lequel se trouvait cet homme, sanglotant et bégayant de phrases incompréhensibles, le policier a utilisé son pistolet électrique (Taser).

Sexagenarian, dont le compagnon était entre-temps arrivé en compagnie de fonctionnaires du poste de police de Sanary, a laissé tomber le fusil et a été contrôlé légèrement avant 20h30. L'arme occupée était équipée d'un insert de chambre à 12 chambres.

Les pompiers ont ensuite été invités à prendre le contrôle d'un homme désespéré.