Playmobil, film: immersion dans l'univers des figurines – Paris (75 000)

4.7 (97%) 77 votes

 

Le premier long métrage inspiré du monde des célèbres figurines d'enfants, Playmobil, film, production française, aujourd'hui théâtre, est une suite d'aventures bondissantes.

Ce film à gros budget (75 millions de dollars), présenté à l'ouverture du dernier festival du film d'animation d'Annecy, est le premier long métrage de l'Américain Lino DiSalvo, qui a travaillé pendant 17 ans chez Disney, où il a particulièrement supervisé l'animation. Reine des neiges et Raiponce.

Entre animation et vrais coups

Les personnages principaux de ce film sont la jeune Marla et son frère cadet Charlie, surpris par le drame qui les fait grandir avec violence. Mais un jour, Charlie disparaît dans le monde magique de Playmobil. Marla le cherchera et rencontrera un certain nombre de personnages qui l’aideront à trouver
son frère et le laisser retourner à ses rêves d’enfance.

Les acteurs Anya Taylor-Joy et Gabriel Bateman jouent le rôle de Marla et Charlie. DR

Le prologue et l'épilogue ont été abattus avec de vrais coups. Le reste du film est animé: le spectateur passera du monde dans lequel vivent les chevaliers au monde dans lequel règnent les Vikings, qui peut avoir une page répétitive à l'écran.

Une aventure qui dure presque un demi-siècle

Depuis 45 ans, Playmobil, ces petites figurines en plastique de 7,5 cm de hauteur, plaisent aux enfants du monde entier … mais aussi aux plus grandes.

Le directeur Lino DiSalvo (à droite) présenté en juin Playmobil, film au festival d'Annecy. Photo de Jean-Pierre Clatot, AFP

Le réalisateur du film Lino DiSalvo: "Playmobil me tient particulièrement à cœur pour plusieurs raisons. Premièrement, en tant que père, ils me proposent des moments privilégiés dans lesquels je peux jouer avec mes enfants. Puis, en tant que réalisateur, je découvre qu’ils me permettent d’imaginer d’innombrables histoires, ouvrant le champ des possibles à l’infini. "

Playmobil vous permet de ramener vos premiers souvenirs à la surface.

Plus de 3,5 milliards de personnages souriants, 6600 personnages différents, 400 coiffures, 850 visages ont été produits et vendus depuis 1974, donnant un total de plus de 21 millions de combinaisons possibles.

"Ajuster Playmobil au cinéma: un défi"

"J'ai utilisé beaucoup de ce que j'ai appris en animant Olaf », Bonhomme de neige Reine des neigesdont les bras sont en bois, a ajouté Lino DiSalvo, affirmant qu'il souhaitait réaliser un "film très simple avec une histoire simple".

L'adaptation de Playmobil, figurines sans nez ni oreilles, mains en forme de pinces et bras raides "était un défi pour le facilitateur", a déclaré le directeur. "J'ai grandi avec des films des années 80 et, enfant, j'ai toujours aimé l'idée que dans votre jardin, un jouet ordinaire puisse être magique. Je voulais faire cela dans ce film – a-t-il expliqué.

Un petit accent français

Le film produit à Montréal est produit par le français Dimitri Rassam, Aton Soumache et Alexis Vonarb, à l’origine du succès du film d’animation Petit prince.

"Je savais que nous avions la lourde responsabilité de créer une grande comédie d'aventures avec des personnages inoubliables. Pour nous, il était nécessaire de susciter les émotions sincères que nous ressentons tous lorsque nous sommes enfants ", déclare Aton Soumache.

Une production avec un budget important (75 millions USD) offrait les services de plusieurs acteurs français. Photo de DR

Kad Merad, Jerome Commander, Jenifer et Franck Dubosc donnent également la parole aux héros que Charlie et Marla vont rencontrer lors de leurs aventures.

AFP