Rencontrez les enfants de pasteurs – Actualités dimanche matin: dimanche matin

4.5 (98%) 73 votes

 

L'écrivain Daniel de Roulet le rappelle dans son nouveau livre "À la garde", présenté comme une lettre à son père pasteur: en 2004-2007, lorsque le socialiste Moritz Leuenberger et l'UDC Christoph Blocher étaient assis ensemble, le Conseil fédéral habitait deux fils de pasteurs . Deux des sept conseillers fédéraux: les enfants des pasteurs étaient bien mieux représentés que les femmes ou les classes inférieures. Curieux, non? Les esprits du complot pourraient faire leur miel.

D'autant que Moritz Leuenberger et Christoph Blocher ne sont pas les seuls enfants de familles de bergers à avoir atteint les sommets du pouvoir. L'ancienne Premier ministre britannique Theresa May est la fille d'un pasteur de l'East Sussex. La chancelière allemande Angela Merkel a grandi en RDA avec le père luthérien du pasteur. De telles branches grouillent dans la vie politique, mais pas seulement. En 2003, Seuil a publié un livre de l’école polytechnique française Claude Thélot, qui souhaitait savoir ce qui rend les génies de l’humanité merveilleux ("La Genèse des génies"). Passant en revue 350 d'entre eux, l'auteur a souligné le "cas extraordinaire des fils de pasteur". Il s'est demandé s'il s'agissait d'un métier qui n'encombre pas les rues, mais génère du talent dans le chaos. Estime à 5% le pourcentage de génies qui seraient inclus dans cette catégorie.

Un tel classement numérique vous fait sourire. Il faut cependant admettre que les enfants des pasteurs n'étaient pas indignes. À quoi ressemblerait la Suisse sans eux? Il serait privé du naturaliste Louis Agassiz, du compositeur Frank Martin, du psychanalyste Carl Gustav Jung, des écrivains Jeremias Gotthelf, Carl Spitteler (littérature nobel en 1919), Denis de Rougemont, Friedrich Dürrenmatt, Étienne Barilier, Christophe Gallaz, Daniel Gallet, Daniel … Le major Davel, qu'ils célèbrent, manquerait à Vaudois. Les protestants peuvent être tentés de plier le torse: à titre de comparaison, les enfants de prêtres catholiques ne sont pas accablés!

Personnes très diverses

Comme on peut le constater, les enfants d’enfants de berger sont très diversifiés. Jörg Stolz, sociologue des religions à l'Université de Lausanne, ne connaît aucune recherche spécifique qui leur soit consacrée en Suisse. Cependant, mis à part leurs différences, quelque chose semble attirer les membres de cette communauté informelle, qui comprend de nombreux artistes, intellectuels, activistes et hommes politiques. Leurs témoignages ramènent des expériences communes. Le sentiment de vivre une enfance plutôt inhabituelle relie la plupart d'entre eux.

Si nous nous appuyons sur la littérature et le cinéma, naître dans une famille pastorale coûte de l'argent. Dans le roman de 1935, Fille du pasteur, George Orwell décrivit la vie sinistre de Dorothy au presbytère de Suffolk sous le règne d'un père anglican, oppressif et pervers. Encore plus effrayante est la famille du pasteur luthérien qui figure dans le "Ruban blanc" du cinéaste allemand Michael Haneke (Palme d'Or, Cannes 2009): il enseigne à ses enfants battements et humiliations. Et n'oublions pas Jacques Chessex, qui a publié le roman "Les yeux jaunes" en 1979. Il y a le fils d'un pasteur devenu écrivain, Alexandre Dumur, hanté par la culpabilité et le remords, qui a des paroles bibliques qui se tirent une balle dans la tête. Il n'y a rien d'agréable à ce sujet.

Transfert de foi

Quant aux garçons, ils portent depuis longtemps un lourd fardeau: vous pouvez vous attendre à ce que le fils du pasteur soit lui. Le "Dictionnaire biographique des protestants français" (Editions de Paris, 2005) montre qu'ils constituaient jusqu'à un cinquième du corps pastoral en France au 19ème siècle. En Suisse aussi, le besoin de transmettre la foi et d'assurer la continuité de l'église signifiait souvent que les fils étendaient l'enseignement de leur père.

Nous sommes partis. Le 20ème siècle a non seulement ouvert le ministère des femmes, mais a également libéré les enfants des pasteurs. Fille du pasteur et pasteur elle-même à Delémont, Sarah Nicolet ne la devint qu'après un "long voyage" qui l'avait d'abord dirigée vers les sciences politiques. Sa vie a commencé en 2009 quand elle a abandonné sa carrière universitaire pour commencer ses études de théologie. En 2016, il était pasteur: "J'avais besoin de proximité avec les gens. La profession pastorale me permet d’être proche de leur vie quotidienne et d’avoir des discussions ouvertes avec eux sur des sujets extérieurs à nous. Mon père ne m'a jamais encouragé à suivre mon chemin pastoral. Quand j'ai décidé d'étudier la théologie, je lui ai parlé de mon choix. A cette époque, l'enthousiasme ne le submergeait pas. "

À Porrentruy, le rappeur Sim souligne également que les temps ont changé. De son vrai nom, Simon Seiler, le fils de ce pasteur a gardé le doux souvenir de jouer à Playmobil dans les temples depuis son enfance: "Mon père ne m'a pas donné la foi, mais le goût de la liberté, oui!" Nous sommes loin des familles du pasteur qui corsetent leur progéniture: "Encore Avant que je sois assez vieux pour assister à des concerts, mon père m'a emmené là-bas. Nous sommes allés voir Sens Unik à Moutier et NTM à Paleo. Mon père est une personne très ouverte qui aime les malentendus dans les discussions. Le rap doit lui parler.

Balayer les stéréotypes

Nous devrions donc éliminer les stéréotypes sur les pasteurs et leurs familles. Daniel de Roulet les écarte. Dans son dernier livre, qui se déplace sans mot plus haut que les autres, il décrit le père de la sensibilité socialiste anti-militariste et très éloigné des pasteurs sombres et tourmentés qui s'épanouissent dans la littérature. Les lecteurs semblent avoir trouvé un écho à leur propre expérience: "depuis que j'ai publié" In the Guard "," j'ai reçu des lettres de fils et de filles de pasteurs ".

Daniel de Roulet n'a pas hérité de la foi de son père, mais il reconnaît sa dette: "Mon père a été envoyé à Saint-Imier en 1944. J'avais six mois et j'y ai vécu jusqu'à 14 ans. Pour les enfants de mes pasteurs, l'église était vraiment au centre du village. Cela leur a permis de comprendre que tout le monde n’appartient pas à la même classe sociale. Un enfant avec qui j'ai réalisé très vite. À notre table, nous avons vu les travailleurs et le chef de Longines. J'ai un peu compris la vie sociale qui semble être commune à beaucoup d'enfants pastoraux. "

Les lecteurs du Nouveau Testament connaissent la place essentielle qu'occupe le fait de manger ensemble – en particulier dans l'évangile de Luc. Également pour les repas, les témoignages des enfants de pasteurs convergent. Le motif revient souvent dans leurs souvenirs. "Les gens sonnaient souvent quand nous étions à la table", explique le rappeur Sim. Mon père les a invités à rester. "La présidente de l'Association vaudoise pour les droits des femmes, Martine Gagnebin, a également évoqué l'importance de ces repas de famille ouverts au prochain (voir encadré). Une autre caractéristique récurrente concerne les attentes des paroissiens sur les enfants de familles pastorales. Daniel de Roulet se souvient: "Combien de fois m'a-t-on dit:" Vous, fils de pasteur, devriez donner l'exemple … "C'était un choeur." Nous voudrions que ces enfants soient sages, gentils, exemplaires et dignes d'une religion qu'ils représentent malgré eux.

Sous le regard attentif des autres

Dans le passé, les enfants des pasteurs étaient radiographiés par la communauté et aujourd'hui, cela est probablement moins probable. "La famille du pasteur a fait l'objet d'un examen approfondi", se souvient de l'écrivain et chroniqueur Christophe Gallaz, qui a grandi dans le village de Waldensa, dans le village d'Assens, où il a été désigné "fils du pasteur". "L'observation continue était à la fois satisfaisante et stressante." Il contient un ou deux souvenirs déchirants. "Dans mon amour, un zigzag", dit Christophe Gallaz, "Je me suis retrouvé avec deux filles en même temps. Lorsque cela s'est produit dans le village, les gens ont été scandalisés. L'un d'eux était la fille au pair avec nous et ses parents sont venus la ramener en Suisse alémanique. Si j'étais enfant d'un employé de banque à Lausanne, il n'y aurait pas de scandale … "

Flou des frontières

Un trait caractéristique de l'enfant d'un pasteur est la vie dans un monde où certaines frontières sont floues. Lorsqu'il vit entre les murs de la cure, il rencontre des futures épouses, des familles en deuil, des pauvres, des invités de toutes sortes. La médecine est un lieu où les sphères privées et publiques se chevauchent et se rejoignent. Lorsqu'elles sont sacrées et laïques, la vie religieuse et la vie ordinaire se mêlent également. La figure de celui qui prêche dans l'église est-elle toujours en accord avec la figure du père trouvée à la maison pour les enfants des pasteurs? L'auteur du film sur son père, "Au pasteur", le créateur Lionel Baier, suggère que ce n'est pas nécessairement le cas (voir encadré ci-dessus).

Lionel Baier souligne que la face sombre des familles pastorales. Il cite un livre de la psychologue suisse Alice Miller dans lequel il condamne la "pédagogie noire" qui ouvrirait la voie à l'établissement du nazisme en Allemagne. Des extraits des attaques "C'est pour vous" inquiètent les pasteurs que leurs enfants ne sont pas égoïstes, capricieux, obstinés ou rebelles, mais reconnaissants et surtout pieux. Ils voulaient enseigner ces valeurs à tous les enfants et, si nécessaire, ils étaient même prêts à utiliser la force pour atteindre ces nobles objectifs éducatifs. "

Alice Miller pensait que de telles familles de berger causeraient des dégâts. Dans ce livre, paru en 1980, à une époque où l'Allemagne était encore marquée par les attaques de la Fraction Red Army (Baader), elle a dit une petite surprise, "d'apprendre de statistiques que 60% des terroristes allemands de ces dernières années proviennent de familles de pasteurs ».

Certes, Daniel de Roulet a également commis une attaque. Dans un livre de 2006 ("Un dimanche à la montagne"), il avoua qu'en 1975, pour des raisons semi-romantiques et semi-politiques, il mit le feu à l'abri que possédait l'éditeur allemand Axel Springer près de Gstaad, le scandaleux Oscar UDC Freysinger l'appelait "un terroriste". Mais associer Daniel de Roulet aux profils décrits par Alice Miller serait au moins risqué. Son père n'a pas essayé de lui imposer sa piété. Il a lentement abandonné la foi protestante. Et sans refuser l'héritage. Même un athée se sent calviniste.

De la médecine au parti socialiste

Ce sentiment de dette se manifeste chez beaucoup d'enfants pasteurs. C'est ce qu'a exprimé le conseil de l'État neuchâtelois Jean-Nathanaël Karakash, qui est passé sans encombre de la médecine de village au Parti socialiste: "À Fleurier, où j'ai grandi, j'ai sans aucun doute profité de la gentillesse associée à la présence et à la personnalité de mon père. "Il y a eu une pause:" Ce que ma famille m'a dit est directement lié à mon engagement politique et aux valeurs que je défends aujourd'hui. "
Jean-Nathanaël Karakash se décrit lui-même comme "le fils d'un heureux pasteur". Comme le rappeur Sim. Et à l'instar de l'écrivain Christophe Gallaz, qui, en se décrivant comme un agnostique, interprétait, n'abandonnait pas l'héritage religieux laissé par son père: "Ce qu'il a répandu pendant la vie de son pasteur, je l'ai transposé dans mon rapport à la nature, sujet à une admiration constante. D'une manière ou d'une autre, j'ai exposé ce que mon père m'a dit. Oui, je suis heureux d’être le fils de cet homme qui m’a donné un sens de la valeur propice à la surprise. "

Est-ce que cela signifie qu'il a un pasteur en lui? Christophe Gallaz s'amuse de cette question: "Je suis bien conscient que je prêche parfois le dimanche … à travers les chroniques et sur vos pages!"

Créé: 28/09/2019, 10:32