Exposition: Histoire de France recréée dans Playmobil

4.4 (98%) 66 votes

 

Napoléon conquiert l'Egypte, François, et dîne avec sa cour, un village français en plein exode en 40: avec Playmobil, nous pouvons tout faire. Dont un aperçu des événements les plus importants de l'histoire de France, du Moyen Âge à la Seconde Guerre mondiale. Pour les vacances, le Musée de l'Armée des Invalides (Paris, 7e arrondissement) vous invite à cette découverte grâce à plus de 3000 personnages exposés dans onze tableaux spectaculaires réunis lors de l'exposition "En avant l & # 39; Histoire",

Dans la magnifique salle Turenne, ancien réfectoire habituellement fermé au public, des reconstructions s'étalent sur de longues chèvres, sous des peintures du XVIIe siècle illustrant les campagnes militaires de Louis XIV. Chacun de ces "dioramas" est le nom scientifique de ces productions, réunissant des dizaines de personnages, du mousquetaire au soldat impérial, mais aussi tous les éléments du décor ou de l'architecture de l'époque. Pour rappeler François Iera et Léonard de Vinci, les célèbres escaliers monumentaux du château de Blois ont été recréés. À l'inverse, des blocs de glace flottent sur la Neva en provenance de Russie. Encore plus spectaculaire: une scène qui rappelle la construction de l'hôtel des Invalides et son bâtiment de 2,50 m de haut spécialement conçu pour l'occasion!

Tour de force difficile à réaliser avec des boites que l'on retrouve dans le commerce? Bien sûr. Derrière l'exposition, c'est toute l'œuvre de Jean-Philippe Broussin, qui préfère se définir comme un "artiste" plutôt que comme un collectionneur … même s'il avoue avoir chez lui un entrepôt de 350 m2 plein à ras bord de pièces Playmobil«J'étais peintre puis graphiste. Plus tard, j'ai eu l'idée de créer ces personnages. Depuis, j'organise des expositions en France, presque toujours avec de nouvelles œuvres. C'est le Musée de l'Armée qui a choisi les tableaux qu'il souhaitait représenter. Oui, je pense que je ne suis pas une simple commode …

"Une façon d'inviter les enfants à découvrir des histoires"

Pour lui, les petits personnages de la marque allemande, avec lesquels il n'est associé qu'à une carte de règle, restent avant tout un formidable terrain de jeu. "Grâce aux pièces d'origine, il y a beaucoup à faire, mais quand cela n'existe pas, je transforme, repeins, sculpte, adapte … Plus tard, je pense qu'il ne faut pas aller trop loin. Et il doit donc s'agir de Playmobil. Laissez les enfants se dire: Je peux aussi le faire dans ma chambreJe veux juste qu'ils se souviennent de ce qu'ils ont vu ici depuis longtemps. Les parents aussi: ces jouets qui existent depuis le milieu des années 70 sont devenus intergénérationnels. "

De là, on peut dire que l'exposition "Playmobil, histoire en avant" est un bon moyen de réviser vos leçons, c'est un pas. "Pour être honnête, je m'inspire de l'inconscient collectif plutôt que des historiens", admet Jean-Philippe Broussin. Mais c'est quand même une façon d'inviter les enfants à découvrir l'histoire et le patrimoine. " L'ambition commune du Musée de l'Armée qui espère, notamment à travers des brochures de jeux, les inciter à découvrir toutes leurs collections. Oui, peut-être que nous pouvons tout faire avec Playmobil, y compris élever des vocations d'historien

"Playmobil aux Invalides, en avance sur l'histoire", tous les jours (sauf le 25 décembre et le 1er janvier), de 10 h à 17 h 30, jusqu'au 5 janvier. Tarifs: 8 € (gratuit pour les enfants de moins de 8 ans).