Pollution: bassin de Saint Etienne en alarme rouge, circulation différenciée activée

4.2 (96%) 72 votes

 

L'épisode de pollution qui a commencé cette semaine dans la région est toujours en cours. Jeudi 23 janvier, en raison du niveau de particules fines dans l'atmosphère, une procédure d'alerte de niveau 1 a été lancée dans toutes les communes du département de la Loire. L'épisode actuel de pollution dans le département est qualifié d '«incinération».

Mouvement diversifié: premier à Saint-Etienne

Dans sa newsletter du 24 janvier, l'observatoire de la qualité de l'air Atmo Auvergne Rhône-Alpes a souligné que la vigilance était "Maintenu ou activé dans 16 des 21 piscines de Rhône-Alpes Auvergne, dont 8 piscines en alerte rouge pour les prochaines 24 heures." C'est le cas du bassin Stéphanois, qui a fait l'objet d'une vigilance rouge.

En matière de transport par conséquent, les préfectures de la Loire ont introduit des mesures complémentaires (N2) ce samedi 25 janvier à partir de 5 heures du matin.. Un trafic diversifié se situe dans le triangle de l'agglomération Saint-Etienne. La mesure couvre la zone de Saint-Etienne, Villars et Saint Genest Lerpt. Les axes A72, RN488, RN88 et RD 201 sont exclus de ce circuit.
Seuls les véhicules avec certification de la qualité de l'air (autocollant Crit & Air) "zéro émission moteur" ou classe 1, 2, 3 sont autorisés.

La préfecture a également annoncé le renforcement du contrôle de la vitesse et du contrôle de la pollution des véhicules. A partir du jeudi 23 janvier, sur toutes les grandes routes de Loire, où la limite de vitesse autorisée est généralement supérieure ou égale à 90 km / h, une réduction de 20 km / h a été affectée.

En raison de ce pic de pollution, le réseau de transports en commun Stéphane STAS est gratuit le samedi 25 janvier dans la métropole de Stéphane.

Pollution et circulation diversifiée dans la région

Vendredi 24 janvier, en Rhône, Ain et même en Drôme, le niveau de vigilance des polluants est passé du seuil d'information au seuil d'alerte niveau 2, rouge. L'Isère Nord, mais aussi l'Allier, sont également touchés par cette pollution mineure.

Dans l'agglomération lyonnaise, le samedi 25 janvier, le trafic différentiel a augmenté, et seuls les véhicules avec des vignettes Crit & Air avec zéro émission, 1 et 2 sont autorisés à opérer à Lyon, Villeurbanne et Caluire. Les véhicules avec des autocollants Crit & # 39; Air 3 sont exclus.

En Isère, un circuit différencié selon le même principe (désignations 0, 1, 2) s'applique également dans l'agglomération de Grenoble, ainsi que dans dix communes du bassin Lyon / Nord-Isère, comme Bourgoin-Jallieu, Saint-Quentin-Fallavier et Vienne.