Pollution: Grenoble reste en veille, transports publics gratuits tout au long du week-end

4.3 (98%) 65 votes

 

Si la qualité de l'air ne s'améliore pas, les transports publics resteront gratuits Grenoble Dimanche 26 janvier, tout comme la location du Métrovélo. La pollution par les particules fines a culminé toute l'agglomération est en rouge dès samedi.

Par conséquent, les résidents sont encouragés à préférer les transports en commun lors de cet épisode, et la circulation diversifiée persiste également au moins jusqu'à la fin du week-end. Seuls les véhicules portant l'autocollant Crit & # 39; Air «  zéro émission moteur '' (électrique), classe 1 ou classe 2 sont autorisés à circuler sur l'ensemble de l'agglomération grenobloise. Les contrevenants sont passibles d'une amende de 68 euros.

Vitesse réduite

Dans le détail, les passagers n'auront pas à payer de déplacements sur les réseaux TouGo, Tag et Transisère pour les zones A et B. "Selon l'intensité et / ou la durée du pic de pollution, de nouvelles mesures peuvent être initiées", prévient la ville de Grenoble sur son site.

De plus, une réduction temporaire de la vitesse de 20 km / h est maintenue sur tous les axes routiers dans le bac à air de Grenoble, où la limite de vitesse autorisée est généralement supérieure ou égale à 90 km / h.